Algérie : Des citoyens saluent le rôle du moudjahid Ahmed Gaïd Salah pour avoir mené le pays à bon port

Algérie : Des citoyens saluent le rôle du moudjahid Ahmed Gaïd Salah pour avoir mené le pays à bon port

Après voir signé le registre de condoléances mis à leur disposition au stand du ministère de la Défense nationale (MDN), à l’occasion de la 28e édition de la Foire de la production nationale, organisée au Palais des exposition des Pins Maritime (Safex), nombre de citoyens, approchés par l’APS, ont affirmé que feu Ahmed Gaïd Salah avait joué un rôle clé dans la préservation de la sécurité et de la stabilité du pays et la satisfaction des revendications du peuple algérien, en favorisant la solution constitutionnelle pour faire face à la crise politique, ayant mené à l’organisation, le 12 décembre dernier, d’une présidentielle, première du genre dans l’histoire du pays, selon Yacine Medjouj, un ingénieur industriel de Tebessa.

A ce propos, Omar Bahamid, un médecin de Ghardaïa a déclaré que le défunt était “l’un des symboles de la révolution nationale, grâce à qui l’Algérie a su préserver sa paix et sa sécurité dans les plus sombres jours qu’elle a eus à traverser”. Sans le soutien de Ahmed Gaïd Salah au peuple, a-t-il ajouté, la concrétisation de la volonté populaire ayant mené à l’organisation de la présidentielle n’aurait pu avoir lieu.

Le même citoyen a dit que le regretté était connu pour “l’amour qu’il portait aux jeunes notamment les compétences capables de relever les défis et de contribuer au progrès du pays”. Un constat que le défunt a fait lorsqu’il accomplissait son devoir national à la deuxième région militaire en 2009, a-t-il ajouté.

Pour Mustapha Aouragh de la wilaya de Blida, le défunt “a fait montre d’une grande sagesse et clairvoyance dans la gestion de la dernière crise politique, en veillant à consacrer la volonté populaire et à organiser une élection présidentielle qui a permis à l’Algérie de sortir du tunnel sombre”.

L’universitaire Faïza Bouras de Batna a qualifié le regretté de “symbole et source de quiétude pour les citoyens, à travers les promesses faites au peuple algérien dans ses discours en moment de crise”.

Mejdoub Tayeb, un citoyen de la wilaya d’Adrar s’est dit très reconnaissant envers cet homme, au regard de ses apports à l’ANP et sa contribution aux efforts de développement des zones frontalières en particulier, rappelant son attachement à “sécuriser les frontières, à assister la population et à lui apporter les soins nécessaires”.

“Le peuple algérien ne peut que s’enorgueillir du défunt qui veillait à préserver la vie des citoyens et leurs biens dans les conditions les plus difficiles”, a affirmé un autre citoyen de la wilaya de Khenchela.

Le jeune Rouabah Bilel de Sétif a rappelé “les positions héroïques du regretté notamment dans la préservation des vies des Algériens, la réalisation de leurs revendications légitimes et la consécration de la volonté populaire sur le terrain”.

En cette triste circonstance, Merouane Kihoul de la wilaya de Djelfa a déclaré: “l’histoire écrira le nom du défunt en lettres d’Or, pour son parcours révolutionnaire et milliaire au sein de l’ANP où il a occupé différentes responsabilités”, soulignant que “le défunt avait tout le mérite dans le professionnalisme de l’Armée, sa contribution efficace dans l’économie nationale et son soutien au peuple”. C’est là, l’une des qualités “des héros fidèles au serment des chouhada et des moudjahidine”, a-t-il soutenu.

De son côté, Said Safouane de la commune de Maatkas (Tizi Ouzou) a indiqué que “le regretté moudjahid compte parmi les responsables qui sont restés fidèles au peuple, en accompagnant son Hirak pacifique à travers toutes ses étapes jusqu’à la réalisation des revendications du peuple”.

Par ailleurs, le lieutenant-colonel El Aïeb Abdelkrim de la direction centrale du Matériel au ministère de la défense nationale a affirmé que le défunt Ahmed Gaïd était un père exemplaire pour l’ensemble des personnels militaires”, ajoutant que le défunt était “connu par sa clairvoyance, sa sagesse et son haut sens de nationalisme, aiguisé lors de la glorieuse guerre de libération”.

Tout au long de sa carrière militaire, le défunt était connu pour son altruisme et le don de soi”. Grâce à ses instructions et son expérience, acquise durant la guerre de libération, nos forces armées en général et nos armes de Matériel en particulier, ont atteint les plus hauts niveaux de professionnalisme”, a-t-il affirmé.

L’alliacé “armée-nation” a été concrétisée grâce au défunt, a-t-il dit.

Time of arabs

Tags : Algérie, Gaïd Salah, Hirak,

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *