Libye : Al-Sissi et Poutine conviennent d’intensifier leurs efforts pour régler la crise

Spread the love

– Cela intervient quelques heures après que les forces de Haftar aient lancé une frappe aérienne contre le complexe pétrolier « Zawiya » dans l’ouest de la Libye

AA – Le Caire

Le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et son homologue russe, Vladimir Poutine, sont convenus d’intensifier les efforts conjoints visant à régler la crise libyenne.

C’est ce qui ressort d’un entretien téléphonique qu’al-Sissi a eu avec Poutine, vendredi, selon un communiqué de la Présidence égyptienne.

La discussion entre les deux dirigeants a porté sur les derniers développements de la situation en Libye.

Al-Sissi et Poutine sont convenus « d’intensifier les efforts conjoints entre les deux pays en vue de résoudre la crise libyenne et de combattre les organisations terroristes qui y sévissent », selon le même communiqué.

Le Président égyptien n’a cessé d’affirmer le soutien de son pays aux forces de Khalifa Haftar, soutenu par le Parlement de Tobrouk, car Le Caire considère généralement les forces de Haftar comme étant l’armée nationale libyenne, et Al-Sissi a reçu plus d’une fois cette année le Général de Benghazi, décrivant ses forces comme « l’Armée nationale libyenne ».

Les rapports occidentaux indiquant le soutien de la Russie aux forces de Haftar, accusent Moscou d’alimenter le conflit en Libye, alors que Poutine a répété à plusieurs reprises que son pays était en contact avec toutes les parties libyennes, que ce soit avec Haftar ou avec le gouvernement d’entente nationale, internationalement reconnu, dirigé par Fayez Al-Sarraj.

Plus tôt vendredi, un avion de chasse de la milice de Haftar a lancé une frappe aérienne visant le complexe pétrolier « Zawiya », dans l’ouest de la Libye.

Le centre d’information de l’opération Volcan de la colère, a déclaré sur sa page Facebook, citant le maire de la municipalité d’Al-Zawiyah, Jamal Bahr, qu’un « avion soutenant le criminel de guerre Hafter a lancé un raid sur le complexe pétrolier d’Al-Zawiyah, le quatrième en 24 heures ».

Un correspondant d’Anadolu a rapporté qu’après les prières du vendredi, Al-Zawiya a été le théâtre de manifestations de la population de la ville, afin de dénoncer et de protester contre les bombardements qui ont eu lieu jeudi, faisant deux morts et huit blessés.

Depuis le 4 avril, Tripoli, le siège du gouvernement d’entente national, ainsi que ses environs, est témoin de batailles armées après que les forces de Haftar ont lancé une offensive pour prendre le contrôle de la capitale, alors que les forces du gouvernement d’entente étaient en état d’alerte maximale, tout cela sur fond de condamnation internationale généralisée, d’un échec répété de Haftar et des craintes de ne pas arriver à une solution politique à la crise. (Anadolou)

Tags : Libye, Haftar, Tripoli, Egypte, Vladimir Poutine, Al Sissi,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *